Thèmes majeurs de la philosophie Bergsonienne Réponse

La dualité du spirituel et du corporel

Bergson critique les travaux de psychométrie qui prétendent exprimer l’intensité de la sensation par une fonction numérique de l’intensité de l’excitation. C’est confondre une qualité vécue intérieurement avec une quantité mesurable extérieurement. Quantité et qualité appartiennent à des ordres différents. La première est homogène, divisible à l’infini et composée de parties qui sont extérieures les unes aux autres: elle correspond à la matière, à l’espace mathématique et à la pensée conceptuelle; la seconde est composée de parties hétérogènes qui s’interpénètrent : elle correspond à la conscience, à la durée et à l’intuition.

La durée

Le temps de la physique et des mathématiques n’est que la juxtaposition d’instants homogènes, analogues aux points de l’espace. C’est le temps de l’horloge, un temps abstrait, spatialisé, matérialisé et mesurable.

Le temps réel, concret, vécu, est la durée de nos états d’âme, de la vie intérieure. Il est d’essence spirituelle. La durée présente trois caractéristiques qui la différencient du temps abstrait:

  • la continuité (par opposition au fractionnement des instants);
  • l’indivisibilité (par opposition à la tripartition passé/présent/futur)
  • le changement (par opposition à la fixité et à la prévisibilité)

Les choses aussi ont une durée. Dans les organismes vivants, elle prend la forme d’une « évolution créatrice » qui est l’effet d’un « élan vital ». De même, les objets inertes durent. Je saisis cette durée, par exemple, dans l’expérience vécue du temps que met un morceau de sucre à fondre dans ma tasse.

La mémoire

Si la durée est l’essence de la vie intérieure, alors il n’y a pas de conscience sans mémoire. Bergson distingue la mémoire-habitude de la mémoire-souvenir.

La mémoire-habitude est volontaire, utilitaire et fondée sur la répétition. Elle me permet d’apprendre une leçon ou de m’orienter dans le quotidien en y inscrivant des gestes familiers. C’est le passé qui, incarné dans des mécanismes acquis, rend possible l’action efficace.

La mémoire-souvenir est mémoire pure, involontaire, contemplation, indépendante des exigences de l’action. Le souvenir pur est impérissable. La survivance de tout le passé comme souvenir a pour conséquence de rendre chaque état de conscience unique et strictement non répétable.

L’intuition et l’intelligence

Bergson oppose l’action, dont l’outil est l’intelligence, à la connaissance, dont l’outil est l’intuition.

L’intelligence vise l’adaptation au réel. Elle conceptualise, découpe, classifie, mesure la matière pour rendre possible l’action. L’illusion « cinématographique » de l’intelligence consiste à vouloir reconstituer le mouvant à partir d’une série de points, comme le cinéma donne l’illusion du mouvement à partir d’une série d’instantanés. L’intelligence est l’instrument de la science. La science, de ce point de vue, ne vise pas la connaissance mais la maîtrise du monde.

L’intuition vise la connaissance pure. Elle est « connaissance directe de l’esprit par l’esprit », ineffable (intraduisible dans le langage). Elle ne vise pas l’adaptation mais la coïncidence avec son objet. L’intuition est l’instrument de la philosophie.

Science et philosophie ne sont donc pas concurrentes. Ce sont des entreprises indépendantes qui n’ont ni le même objectif, ni le même objet, ni la même méthode.

Morale et religion

La conscience individuelle s’organise entre une intériorité profonde et une superficialité sociale. Cet écartèlement se retrouve en morale et en religion dans la différence entre l’élan moral spirituel qui touche l’âme entière et le simple conformisme où entrent le rapport mystique et dynamique à dieu et la stricte observance statique du culte.

La morale profonde et spontanée n’est pas formulable dans des règles. Elle est profondément originale et est le fait du héros, comme l’esprit religieux authentique est le fait du saint. Tout système de règles rigides est clos; tout élan spirituel spontané est ouvert.


 Pages connexes :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s