Robot de Traite Automatique Astronaut A3

CNC Sciences Industrielles pour l’Ingénieur MP 2014


Aujourd’hui les défis que les producteurs laitiers doivent relever en termes de volume de production, de prix du lait, de respect des règlementations sur l’environnement, de mesures d’hygiène ou de «bonnes pratiques » envers les animaux ont induit des bouleversements dans la gestion des exploitations laitières.

Parallèlement à ces évolutions, les agriculteurs ont impulsé une dynamique nouvelle visant à améliorer leur condition de vie, à réduire la part des travaux pénibles et répétitifs et à ne plus être astreints aux traites quotidiennes.

Pour répondre à ces nouveaux besoins, des entreprises, dont l’entreprise Lely, ont développé des systèmes d’alimentation, de nettoyage, de pâturage automatiques et surtout de traite automatique, comme le robot de traite Astronaut A3, support de cette étude.

Une dizaine d’années après l’introduction du premier robot de traite, des études mettent en évidence une amélioration de la santé physique et psychique des producteurs laitiers, un gain de temps d’environ deux heures par jour pour un troupeau de 60 vaches laitières, temps mis à profit pour passer plus de temps en famille (84 %), pratiquer une activité de loisir (sport, culture, …) (62%), développer une autre activité professionnelle (56%).


1. Principe général de la traite automatique

2. Structure générale du robot de traite Astronaut A3

3. Étude fonctionnelle partielle externe et implantation du robot

4. Étude de la fonction FT10 : « Gérer la traite »

5. Étude de la fonction FT122 : « Peser la vache »

6. Étude de la fonction FT131 : « Mettre en position les organes nécessaires à la traite »

7. Étude de la fonction FT135 : « Réguler et asservir la position des organes de traite »


Sujet | Corrigé 1