Thème Français-Philo CPGE Scientifiques 2018-2019

Le thème au programme de français-philosophie des prépas scientifiques pour l’année scolaire 2017-2018 (Concours 2018 et 2019) est :

« L’aventure »

Jankélévitch (1903-1985) – Homère (VIIIe siècle av. J.-C.) – Conrad (1857-1924)

L’étude du thème s’appuiera sur les 3 œuvres suivantes :

1. L’aventure, l’ennui, le sérieux de Vladimir Jankélévitch (Chapitre I – collection GF) [Publié en 1963]

Auteur d’un travail philosophique sur la notion d’aventure, Vladimir Jankélévitch, tente de résoudre certaines ambiguïtés terminologiques en distinguant « l’homme aventureux », qui représenterait « un véritable style de vie, au lieu que l’aventurier est un professionnel des aventures […] plutôt en marge des scrupules qu’en marge de la vie prosaïque ». Opérer soigneusement le partage entre « l’aventureux » et « l’aventurier » semble donc à Jankélévitch une base saine pour bâtir une réflexion philosophique sur l’aventure.

Résumé

« L’Aventure, l’Ennui et le Sérieux sont trois manières dissemblables de considérer le temps. Ce qui est vécu, et passionnément espéré dans l’aventure, c’est le surgissement de l’avenir. L’ennui, par contre, est plutôt vécu au présent : dans cette maladie l’avenir déprécie rétroactivement l’heure présente, alors qu’il devrait l’éclairer de sa lumière. Quant au sérieux, il est une certaine façon raisonnable et générale non pas de vivre le temps, mais de l’envisager dans son ensemble, de prendre en considération la plus longue durée possible. C’est assez dire que si l’aventure se place surtout au point de vue de l’instant, l’ennui et le sérieux considèrent le devenir surtout comme intervalle : c’est le commencement qui est aventureux, mais c’est la continuation qui est, selon les cas, sérieuse ou ennuyeuse. »

Publié en 1963, L’Aventure, l’Ennui, le Sérieux est un jalon majeur de la pensée de Vladimir Jankélévitch. Cet ouvrage constitue une première synthèse de sa pensée, où l’on peut distinguer deux critères essentiels qui fondent l’unité de son œuvre : la dignité philosophique donnée à des objets jugés mineurs, et la volonté radicale de mettre en lumière la dimension temporelle de l’action.


2. L’Odyssée d’Homère (traduction Philippe Jaccottet – éditions La Découverte) [Épopée grecque composée vers la fin du VIIIe siècle av. J.-C.]

Dans la petite île d’Ithaque, Pénélope et son fils Télémaque attendent Ulysse, leur époux et père. Voilà vingt ans qu’il est parti pour Troie et qu’ils sont sans nouvelles de lui. De l’autre côté des mers, Ulysse a pris le chemin du retour depuis longtemps déjà. Mais les tempêtes, les monstres, les géants, les dieux parfois, l’arrêtent ou le détournent de sa route.

Premier grand voyageur, Ulysse découvre l’Inconnu où naissent les rêves et les peurs des hommes depuis la nuit des temps ; l’Odyssée nous dit cette aventure au terme de laquelle le héros retrouve enfin, aux côtés de Pénélope, « la joie du lit ancien ».

Odyssée (Traduction de Leconte de L’Isle)


3. Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad (traduction de Jean-Jacques Mayoux – GF Flammarion) [Nouvelle parue en 1899]

Au cœur des ténèbres, la nouvelle la plus célèbre de Conrad, est le récit d’une descente aux enfers. Officier de la marine marchande britannique, le jeune capitaine Marlow part à la recherche de Kurtz, un chasseur d’ivoire qui a disparu dans la brousse africaine. À mesure que Marlow remonte le fleuve Congo pour retrouver ce personnage au sujet duquel circulent d’étranges rumeurs, il s’aventure dans les ténèbres : celles d’une nature hostile où, loin de toute civilisation, résonnent les cris inquiétants des « sauvages » ; celles de l’âme humaine, dont la noirceur n’a d’égal que le mystère. Au-delà de la peinture d’une triste réalité coloniale dont Conrad fut le témoin, ces pages d’une sombre magnificence, qui ont inspiré le film Apocalypse Now de Francis Ford Coppola, sondent la part obscure qui sommeille en chacun de nous, et questionnent le rapport de l’homme au mal.

Au cœur des ténèbres (Traduction d’André Ruyters)

Pour les classes ATS, l’enseignement de français–philosophie s’appuiera sur les œuvres 1 et 2 de ce thème.

Il est bien évidemment conseillé à tous les élèves de lire une première fois les trois œuvres pendant les vacances d’été, avant la rentrée.


Voir aussi les thèmes antérieurs ici.

Les sujets de Français-Philo des concours 2017 sont ici.

Tous les sujets des concours 2017 sont ici.